Les 5 étapes de la sélection

Vous êtes convaincu que vous pouvez utiliser vos véhicules avec moins de coûts et plus efficacement ? Dans ce cas, vous avez certainement cherché sur Google les mots-clés télématique ou gestion de flotte. Vous avez vu que l’offre était très importante, mais aussi que les solutions différaient grandement. Et que vous pouviez choisir parmi de nombreux fournisseurs. Mais quel type de solution prend le mieux en charge vos activités de service et de maintenance ? Et comment choisissez-vous la solution qui convient le mieux à votre entreprise non seulement aujourd’hui, mais aussi dans cinq ans ?

Vous pouvez sélectionner un système télématique pour les sociétés de service et de maintenance en cinq étapes.

1

Mettez vos objectifs sur papier

La solution qui vous convient le mieux dépend de vos objectifs. Donc, définissez d’abord ce que vous voulez réaliser avec la télématique embarquée:

  • Voulez-vous mieux gérer le planning d’interventions de vos techniciens de maintenance ?
  • Voulez-vous réduire la consommation de carburant et les coûts d’entretien des véhicules ?
  • Ou souhaitez-vous également améliorer la gestion du temps, la facturation et la rémunération ?

N’oubliez pas de regarder à moyen et long terme.

  • Quels sont les objectifs stratégiques de votre entreprise ?
  • Avec quelle rapidité les activités de services et de maintenance vont-elles croître ?

2

Impliquez vos collègues

Un système de télématique embarquée a des conséquences sur plusieurs services de votre entreprise. En demandant à des collègues d’autres services de se joindre au processus de sélection, vous augmentez votre soutien et vos chances de réussite. Impliquer le responsable informatique est logique, mais le responsable financier et le responsable des ressources humaines sont aussi concernés. La télématique embarquée peut avoir un impact sur les flux financiers et bien sûr sur les employés. Discutez avec eux de ce qui est important et du déroulement du processus de sélection. Bien sûr, il est également important de coordonner la façon dont vous travaillerez ensemble dans ce processus. De cette façon, vous prenez un bon départ !

Il est certainement judicieux d’impliquer les employés, ou une délégation d’entre eux, dans le processus. Par exemple les dispatcheurs qui planifient les affectations d’interventions et les techniciens de maintenances eux-mêmes. La solution choisie fera partie de leurs outils au quotidien. Par ailleurs, ils ont beaucoup de connaissances pratiques et pertinentes. Vous augmenterez d’autant plus leur adhésion à votre projet si vous pouvez préciser dès le départ le niveau de sécurité que vous accordez à leurs données et le respect leur vie privée.

3

Demander une proposition aux différents fournisseurs

L’approche classique mais chronophage consiste à élaborer un programme des exigences. Ce n’est en fait rien de plus qu’une liste très complète de questions que vous utilisez lors de votre recherche de fournisseurs. L’inconvénient d’une telle approche est que vous devez savoir à l’avance ce que vous voulez demander et que cela demande beaucoup de travail.

Une approche beaucoup plus pratique consiste à inviter un nombre (limité) de fournisseurs. Vous discutez avec eux des objectifs, après quoi ils peuvent réfléchir avec vous et proposer une réponse avec les éléments clés. Cette approche est plus rapide et fournit également des connaissances et un soutien plus substantiels. Il est également bon que vous obteniez une meilleure photographie de la connaissance et de l’expérience de chaque fournisseur. En outre, vous économisez beaucoup de temps car vous n’avez pas besoin d’écrire un programme complet d’exigences à l’avance.

4

Choisissez le meilleur fournisseur

Avez-vous reçu des offres ou des propositions des fournisseurs ? Vous pouvez faire une première sélection. N’hésitez pas à aller plus en détails avec les fournisseurs restants. Demandez des démonstrations et rendez visite à des références. Informez-vous également sur les possibilités d’une phase test de leur solution. Ensuite, vient le moment où vous devez faire un choix.

Est-il difficile de choisir ? Récapitulez ensuite exactement ce dont vous avez besoin et quelles sont les exigences de qualité minimales. Si nécessaire, utilisez une Check List (voir chapitre 8), dans laquelle vous donnez une note pour les différents souhaits et exigences. Si nécessaire, associez un facteur de pondération différent à chaque souhait ou exigence. Additionnez ensuite les résultats. Enfin, choisissez la solution qui satisfait aux exigences de qualité minimales et qui répond le mieux à vos besoins.

5

Établissez un contrat

Une fois le choix effectué, il reste une dernière étape : discuter des conditions, des tarifs et de vos souhaits avec le fournisseur. Utilisez pour cela l’analyse de rentabilisation (analyse coûts-avantages). Testez cette analyse de rentabilisation avec le fournisseur et modifiez-la si nécessaire.

N’oubliez pas de prendre rendez-vous pour la planification, l’installation, la formation et le service. Après tout, vous voulez vous assurer que l’introduction de la solution choisie est optimale et que tout le monde peut l’utiliser immédiatement.

Enfin, vous enregistrez tout dans un contrat. Un document important, contenant par exemple des accords sur la maintenance, la garantie, la sécurité. Il est également judicieux de passer des accords sur la confidentialité des données via un accord de processeur distinct. Vous déterminez par cela qui a accès à quelles données et dans quel but. Cette phase est déterminante pour la relation avec le fournisseur. Vous démarrez une collaboration à long terme dans laquelle une attention personnelle, un soutien professionnel et une amélioration continue sont les clés du succès.

Fixez vos objectifs

Il y a une question à laquelle chaque entreprise des métiers d’intervention de service et de maintenance doit répondre en premier : quels objectifs je souhaite atteindre avec la télématique embarquée ? Une solution de gestion de flotte offre de nombreux avantages, surtout s’il communique avec les systèmes déjà existants dans les entreprises, tels que la planification, la gestion des stocks et la facturation. Déterminez les avantages les plus intéressants - voir des exemples ci-dessous - pour votre service et votre entreprise.

Planification et contrôle plus efficaces

Avec la télématique embarquée, vous pouvez voir d’un coup d’œil où se trouvent les techniciens d’intervention. Sont-ils en mission ? Depuis combien de temps y travaillent-ils ? Et quel employé est en mesure d’accepter une mission supplémentaire en urgence ? La plate-forme de gestion de flotte vous permet de facilement répondre à ces questions sans avoir à passer de longs appels.

De plus, après l’installation d’un système télématique, vos techniciens d’intervention pourront travailler plus efficacement. Vous pouvez donc planifier plus de missions par employé et par jour. Votre entreprise tous comme vos clients trouveraient des bénéfices !

Meilleure productivité de vos techniciens

La télématique facilite le travail des techniciens d’intervention. Le terminal embarqué offre un système de navigation qui les guide sur l’itinéraire le plus rapide vers la destination. Les bouchons et les travaux routiers sont contournés. Le temps précieux n’est plus gaspillé au volant.

Un terminal embarqué va également bien au-delà de la navigation. Les intervenants reçoivent toutes les informations pertinentes sur les missions directement sur l’écran dans leur véhicule. Par ailleurs, les heures de début et de fin peuvent être facilement remontées et les kilomètres sont enregistrés automatiquement. Les appels téléphoniques et les notes illisibles sur papier appartiennent au passé.

Réduction des coûts de carburant et d’entretien des véhicules

La télématique embarquée fournit un aperçu de la consommation de carburant et du style de conduite des techniciens d’intervention. Vous pouvez ainsi sensibiliser vos techniciens à une conduite plus souple. Les chauffeurs reçoivent également des notifications directes via leur terminal embarqué lorsque, par exemple, les virages sont trop brusques ou des freinages trop violents. L’expérience montre que vous pouvez économiser jusqu’à 20 % sur les coûts de carburant.

Un meilleur comportement en matière de conduite signifie également moins de dommages et moins d’entretien. La probabilité d’incidents diminue, tandis que les pièces de véhicule s’usent moins vite. De plus, vous pouvez planifier un entretien plus intelligent en fonction du comportement en matière de conduite et des kilomètres parcourus. Avec une solution de gestion de flotte, vous pouvez également économiser sur les coûts d’entretien. En moyenne, 30% du coût du véhicule est directement affecté par le style de conduite !

Administration cohérente

Un système télématique enregistre avec précision lorsqu’un véhicule démarre et arrête de circuler. Sur cette base, il est facile de déterminer quand un employé de service commence et termine sa journée de travail. Le technicien peut également enregistrer ses heures de travail tout simplement ou enregistrer l’heure de début et de fin de chaque mission via le terminal embarqué dans le véhicule.

En tant que gestionnaire de d’équipes d’intervention, vous devez fournir des données aux autres services de votre entreprise, par exemple pour l’administration des salaires ou pour la facturation. Ceci devient très simple avec une plate-forme de gestion de flotte. De plus, le risque d’erreurs diminue car l’échange de données est automatisé. Vous pouvez de la même manière fournir un enregistrement kilométrique complet pour les services fiscaux très simplement et précisément. Ce sont autant de charges administratives et de temps gagné pour vous et vos employés sur la route.

Objectifs de l’entreprise

Le manager des équipes d’intervention n’est pas le seul à profiter des avantages d’une solution de gestion de flotte. Cela s’applique également aux autres services de l’entreprise. Les responsables de la paie n’ont plus besoin de chercher des formulaires manuscrits et de recopier des données, autant d’erreurs évitées. La facturation et l’envoi des factures sont beaucoup plus rapides, de sorte que les clients paient plus tôt et que le directeur financier dispose de plus de fonds de roulement. Vous mettez simplement un terme aux discussions sur le nombre d’heures travaillées ou de kilomètres parcourus.

La condition est que la solution de gestion de flotte soit intégrée aux applications en place de gestion des salaires et de gestion financière. De plus, des liens vers des systèmes de maintenance ou des systèmes de stockage peuvent contribuer à la réalisation des objectifs commerciaux.

Quels objectifs sont pertinents ?

Les objectifs pertinents pour votre organisation dépendent, entre autres, de la taille du service et de la nature des activités :

  • Combien de véhicules votre flotte comprend-elle ?
  • Combien de kilomètres parcourent ces véhicules en une journée ?
  • Combien de temps les techniciens de maintenance passent-ils dans leur véhicule par semaine ?
  • Combien de missions de services un employé traite-t-il par jour ?
  • Combien de missions de services sont des missions urgentes ?
  • Quelles autres applications l’entreprise utilise-t-elle pour contrôler et administrer les missions de services ?

Les solutions disponibles sur le marché

L’intérêt d’une solution de gestion de flotte est clair lorsque vous avez mis vos objectifs sur papier. Des milliers d’entreprises en France et à l’étranger ont déjà bénéficié de l’utilité d’une une solution de gestion de flotte et ce même lorsqu’elle ne possède qu’une petite flotte. L’expérience montre que la majorité des sociétés de service et maintenance amortissent souvent l’achat en moins de 13 mois.

Le marché propose des alternatives aux solutions de gestion de flotte. Vous vous demandez quelles applications sont les plus adaptées à votre entreprise ? Ce qu’elles peuvent réellement vous apporter ? Voici quelques solutions possibles :

Smartphone ou tablette

Nous pouvons penser qu’un smartphone ou une tablette dispose actuellement d’un GPS qui peut déterminer la localisation de l’appareil. Il existe de nombreuses applications disponibles pour Android et Apple qui utilisent cette fonctionnalité comme par exemple les applications pour l’enregistrement du kilométrage.

Il ne faut pas oublier que l’utilisation de smartphones et de tablettes dans le véhicule est interdit. Et cela est largement justifié si l’on considère les statistiques sur la route : selon la Sécurité Routière1, téléphoner au volant augmente le risque d’accident par 3. Pire, lire un message en conduisant multiplie par au moins 23 le risque d’accident. De nombreuses entreprises ont déjà interdit à leurs employés d’appeler à partir d’une voiture en mouvement.

Les systèmes télématiques embarqués ont été spécialement conçus pour être utilisés dans les véhicules. En effet, si la communication avec les techniciens de maintenance se fait via l’équipement du véhicule, la distraction derrière le volant diminue considérablement. Plus d’appels téléphoniques intempestifs. Plus besoin de lire ou de répondre aux messages.

En outre, les appareils embarqués permettent de réaliser des enregistrements automatiques et fiables tant en terme d’identification du véhicule utilisé que de l’identité du conducteur. Avec les smartphones ou les tablettes, vous dépendez de la précision et de la constance des déclarations des employés. Et si la batterie est vide ou s’il n’y a pas de réseau ?

Traceur GPS

Vous pourriez choisir d’installer un simple traceur GPS dans vos véhicules. Cela vous permet de suivre les positions et les itinéraires de vos véhicules et d’enregistrer les kilomètres et les trajets. La qualité et la fiabilité de ces types de systèmes varient toutefois.

Avec seulement un traceur GPS, vous bénéficiez de façon limitée de l’information précieuse que vous pouvez collecter. Par exemple, vous ne pouvez pas analyser le comportement en matière de conduite et la consommation de carburant. Il est également impossible de renvoyer des retours sur un écran dans le véhicule au technicien de maintenance. Un écran lui permet d’accéder aux outils de navigation et de recevoir des messages des planificateurs sur les missions en cours ou à venir.

Logiciel de gestion de la maintenance

De nombreux techniciens d’intervention vont sur la route avec une tablette ou un ordinateur portable. Un logiciel fonctionne sur ces dispositifs, il les aide dans l’exécution des missions de services. Par exemple en donnant accès à la documentation et à l’historique de maintenance ou en enregistrant les heures.

Cependant, ce type de logiciel ne dispose pas de la fonctionnalité d’enregistrement univoque er irréfutable des informations, telles que l’heure d’arrivée, les kilomètres à parcourir, et d’association de ces informations au processus de travail. Ceci est possible avec un système de télématique embarquée qui peut facilement être connecté à tout type de logiciel de gestion de maintenance.

Télématique embarquée

Un système complet de télématique embarquée nécessite certes un investissement un peu plus important que les smartphones ou les traceurs GPS pour bénéficier de tous les avantages de ces solutions et bien plus encore.

Un avantage important de la télématique embarquée est que non seulement vous augmentez la qualité et l’efficacité de votre flotte mais de l’ensemble de votre équipe de services et de maintenance. Et naturellement, vous pouvez améliorer les services que vous fournissez à vos clients.

Parce que vous suivez tous les véhicules de près, vous pouvez planifier les employés plus efficacement et augmenter leur productivité. En analysant tous les mouvements des véhicules, vous pouvez économiser sur la consommation de carburant et les coûts d’entretien. Vos employés profitent du soutien intelligent sur la route, de l’amélioration de la communication avec le bureau et du temps qu’ils économisent en tâches administratives.

1 http://www.securite-routiere.gouv.fr/medias/les-chiffres-de-la-route/les-chiffres-du-telephone

De quelle fonctionnalité avez-vous besoin ?

Avec la télématique embarquée, vous avez accès aux informations pertinentes de vos véhicules et de vos employés sur la route. De plus, les autres services de votre entreprise profitent également de la solution. Les gains obtenus diffèrent en fonction de la solution choisie. Vous trouverez ci-dessous les points principaux sur lesquels vous devez être vigilants pour faire votre choix :

Géolocalisation des véhicules

Avec la fonctionnalité de suivi de véhicule, vous suivez la position de vos véhicules sur la base des coordonnées GPS. La question, cependant, est de savoir ce que fait le système avec cette information.

  • Pouvez-vous prédire l’heure d’arrivée prévue de chaque véhicule, même s’il y a un embouteillage ?
  • Dans quelle mesure pouvez-vous reconstituer les itinéraires parcourus, même s’ils ont eu lieu il y a plus longtemps ?
  • Comment sont enregistrés les géolocalisations, les kilomètres parcourus et les durées ?

Analyse de la conduite

Si la géolocalisation est enregistrée à tout moment, il est possible de déterminer la vitesse et l’accélération du véhicule. Cela offre des possibilités d’analyse de la conduite et de la consommation de carburant à l’aide d’algorithmes intelligents.

  • Quel est le style de conduite de vos employés ?
  • La consommation de carburant calculée correspond-elle à l’utilisation réelle ?
  • Est-il possible de calculer les émissions de CO2 ?
  • De quelle manière toutes ces informations sont-elles transmises aux managers et aux employés ?

Navigation

Pour les employés sur la route, la qualité de la navigation est très importante.

  • Dans quelle mesure les informations sur la carte sont-elles à jour ?
  • Quelle est la simplicité d’utilisation ?
  • Le système prend-il en compte la situation actuelle du trafic lors du calcul des itinéraires ?
  • Tient-il compte des caractéristiques spécifiques du véhicule (par exemple hauteur des ponts, tunnels, type de charge du véhicule, etc.) ?

Échange de missions

Via les écrans embarqués dans le véhicule, vous pouvez communiquer directement avec les employés sur la route. Vous pouvez transmettre des ordres de missions, planifier de nouvelles missions, modifier les détails de l’adresse, etc.

  • Comment fonctionne exactement cette communication entre le bureau et les employés ?
  • Quelles informations pouvez-vous et ne pouvez pas transmettre ?
  • Comment l’employé reçoit-il cette information ?
  • Quelles sont les possibilités de coordonner le dialogue sur votre propre opération. Est-ce suffisamment flexible ?

Délimitation de zone géographique

Il s’agit d’une fonction sous-estimée dans les systèmes de télématique embarquée. La délimitation de zone géographique (secteur) signifie que vous pouvez définir une zone comportant un nombre de points définis reliés entre eux sur une cartographie et lier toutes sortes d’actions à celle-ci. Par exemple, vous pouvez définir une zone autour du site d’un client. Dès que le véhicule de votre employé entre ou sort dans cette zone, vous recevez un signal et vous pouvez en informer le client.

  • Quelles possibilités le système offre-t-il dans le domaine de la délimitation de secteurs ?
  • À quel point est-il simple d’appliquer le la délimitation de secteurs ?

Rapports

La fonctionnalité de rapport est un composant très précieux de la télématique embarquée.

  • Quels rapports sont générés par défaut et dans quels formats ?
  • Est-il possible d’imprimer des rapports par véhicule (pour la maintenance) ou par employé (pour obtenir des commentaires sur sa conduite) ?
  • Le système comporte-t-il des tableaux de bord qui fournissent un aperçu en temps réel des tendances et des développements ?

A quelles exigences informatiques faut-il satisfaire ?

Un bon système de télématique embarquée est une combinaison parfaite du matériel dans le véhicule et du logiciel au bureau. La facilité d’utilisation totale dépend principalement des possibilités et des limites du matériel et du logiciel. Mais certainement aussi de la mesure dans laquelle la solution peut être intégrée aux systèmes logiciels existants, ainsi que du degré de sécurité, de fiabilité et de disponibilité des données du véhicule.

Matériel

L’utilité de la télématique embarquée dépend de la qualité des données que le matériel recueille et envoie. Ce que le matériel ne mesure pas ne peut pas être restitué.

  • Quelle est la précision des données, telles que les kilomètres et les sites, enregistrées par le matériel ?
  • Quelle est la fiabilité de la connexion de données entre le matériel et le logiciel ?
  • Qu’arrive-t-il aux données lorsqu’il n’y a pas de réseau ?

Plateforme logicielle

Les employés du bureau ont besoin d’un logiciel qui montre les géolocalisations sur les cartes, analyse les données et présente les résultats sous forme de rapports ou de tableaux de bord. Allez-vous installer le logiciel sur vos propres serveurs ou dans le Cloud ? Ce dernier point soulève toutes sortes de questions.

  • Comment les questions telles que la gestion, la maintenance et les mises à jour sont-elles organisées et sont-elles certifiées ?
  • Devez-vous acquérir des licences ou souscrire un abonnement ?
  • Quelle sont les engagements concernant l’accessibilité et la disponibilité de vos données et de la plate-forme ?

Applications mobiles

Une solution dans le Cloud signifie qu’il est possible d’y accéder via n’importe quel appareil connecté à Internet.

  • Comment la solution Cloud est-elle utilisée dans la pratique via les smartphones et les tablettes ?
  • Quelles applications mobiles sont disponibles pour cela ?
  • Comment la sécurité des données est-elle organisée ?

Un besoin d’application mobile croissant est également nécessaire dans le véhicule, par exemple pour la prise et le partage de photos, la dématérialisation de documents, la numérisation et l’enregistrement des composants ou la signature électronique des commandes par les clients.

  • Quelles possibilités le matériel offre-t-il pour utiliser des applications externes ?
  • Quelles sont les possibilités de télécharger et de gérer des applications externes ?

Intégration

Les données issues de la télématique embarquée ne sont pas seulement intéressantes pour votre propre service, mais aussi pour les autres services de votre entreprise. Ceci peut inclure la gestion du personnel, l’administration des salaires, la facturation, l’administration financière, etc. La condition est que le système télématique puisse être relié aux systèmes des autres services.

  • Est-il facile d’intégrer le logiciel à vos autres systèmes existants ?
  • De quelle manière l’échange de données entre ces systèmes a-t-il lieu ?
  • Le système a-t-il des liens API standard ?

Cybersecurity et dataprivacy

Ce thème devient de plus en plus pertinent. Des incidents récents montrent à quel point les organisations sont vulnérables lorsque leurs systèmes informatiques sont indisponibles en raison d’influences extérieures pendant quelques jours. La question est de savoir ce qu’il est est de la Cyber Sécurité et confidentialité des données.

  • Comment l’accès aux applications est-il organisé ?
  • Comment est sécurisé le transfert de données entre le logiciel dans le Cloud et le matériel dans les véhicules ?
  • Comment les données sont-elles protégées dans le Cloud ?
  • Le fournisseur possède-t-il le certificat ISO 27001 nécessaire pour garantir la sécurité de l’information ?

Que pouvez-vous attendre de votre fournisseur ?

Dès que vous avez choisi une solution télématique, une relation d’affaires s’établie avec le fournisseur du système. Vous ne devez pas sous-estimer le rôle du fournisseur. Pour une utilisation réussie, il est important que la communication se passe bien et que vous ayez confiance dans le fournisseur. Non seulement pendant la phase de sélection et d’installation, mais aussi après.

Connaissances et expertise sectorielle

Pratiquement tous les systèmes télématiques sont des solutions génériques utilisées dans tous les secteurs. Les services d’intervention et de maintenance ne sont qu’un de ces secteurs. Et elles imposent des exigences différentes sur la télématique des véhicules qu’une entreprise de messagerie ou une entreprise de construction. Demandez aux fournisseurs leurs expériences sectorielles.

  • Quelles connaissances et expérience votre fournisseur a-t-il concernant votre secteur ?
  • Le fournisseur comprend-il les problèmes que vous rencontrez ?
  • Peut-il fournir des références d’entreprises du même secteur ?
  • Quels partenariats a-t-il noué avec les éditeurs d’application métier de votre secteur et les fédérations ou groupement que vous fréquentez ?

Assistance

Si vous avez acheté un système, il doit être installé et configuré. Même après l’installation, le fournisseur continue à jouer un rôle important.

  • Quelle assistance le fournisseur peut-il vous offrir ?
  • Est-il difficile ou facile d’installer le matériel dans les véhicules ?
  • Dans quelle mesure pouvez-vous adapter le logiciel pour un usage de bureau à votre propre fonctionnement ?
  • Quelles sont les possibilités de former les utilisateurs ?

Si vous avez acheté un système, il doit être installé et configuré. Même après l’installation, le fournisseur continue à jouer un rôle important.

  • Comment la maintenance et la gestion sont-elles organisées localement ?
  • Un service d’assistance en français est-il disponible si vous rencontrez des problèmes ?
  • Dans quelle mesure ce service d’assistance est-il accessible ?

Capacité d’innovation

Le choix d’un système télématique repose souvent sur un instantané. Vous savez à quoi ressemblent vos processus et quelles sont les exigences auxquelles le système doit répondre maintenant. Mais le marché sur lequel vous opérez est en pleine mutation. Cela s’applique également à votre méthode de travail et à votre besoin d’assistance numérique. Comment le fournisseur y répond-il ?

  • Le fournisseur gère-t-il lui-même le développement de produits ?
  • Quel budget le fournisseur libère-t-il chaque année pour l’innovation ?
  • À quelle fréquence les mises à jour et les mises à niveau du logiciel ont-elles lieu ?
  • Le fournisseur a-t-il une feuille de route pour l’innovation ?
  • Ou ajoute-t-on seulement de nouvelles fonctionnalités si les clients le demandent ?

Continuité

Le choix d’un fournisseur de télématique embarquée est un choix à long terme. En partie parce que le matériel dans les véhicules n’est pas facile à remplacer. Si vous choisissez un système, vous voulez être assuré de bénéficier d’une assistance à long terme.

  • Quelle est l’importance de la clientèle du fournisseur ?
  • Quels sont les résultats financiers ? Qui sont les actionnaires ?
  • Quelle stratégie le fournisseur utilise-t-il ?
  • Le fournisseur possède-t-il une certification (ISO27001) qui garantit la continuité des données ?

Où trouver des réponse

Ce guide pose un grand nombre de questions. C’est à vous de trouver une réponse à toutes ces questions. L’information et l’inspiration dont vous avez besoin pour cela se trouvent en partie dans votre entreprise et en partie sur le marché.

  • Regardez sur Internet et téléchargez des brochures, des fiches techniques et des livres blancs.
  • Faites vous-même le calcul avec un Simulateur d’Economies en ligne.

  • Renseignez-vous lors des Salons et événements dédiés ou de votre secteur d’activité.
  • Contactez les fournisseurs pour une conversation informelle et/ou une démonstration.

Si vous avez trouvé des réponses, la Check List vous aide à peser les différents aspects et à sélectionner le meilleur choix. Contactez-nous si vous cherchez un expert pour discuter de la Check List avec vous.

Check List : les éléments essentiels pour faire votre sélection

Besoin d’aide pratique pour choisir le meilleur fournisseur pour votre système de suivi des véhicules ? Utilisez la Check List ci-dessous. Les critères de sélection de ce guide sont définis pour vous.

Parce que tous les critères ne sont pas nécessairement pertinents pour chaque entreprise, vous pouvez affecter un facteur de pondération à chaque critère. Indiquez ensuite sur une échelle de 1 à 10 dans quelle mesure le système télématique répond au critère mentionné. Vous pouvez ensuite calculer les résultats par critère en multipliant le facteur de pondération et le nombre de points. Ces résultats totalisent le résultat total par fournisseur de télématique.

Téléchargez la Check List et remplissez-la pour tous les fournisseurs de votre liste. Les autres gestionnaires et employés sont-ils impliqués dans le processus de sélection ? Demandez-leur de remplir un formulaire pour chaque fournisseur et d’additionner les résultats totaux. Le résultat final peut ne pas être décisif, mais peut vous offrir une indication importante de la meilleure solution pour votre organisation.

Je souhaite en savoir plus sur les solutions de gestion de flotte TomTom Telematics